SNASOLAR

L'énergie n'aura plus de secret pour vous !

Vivre seul, ça coûte cher en énergie ?

Avec l’importance sans précédent des questions environnementales et la montée des revendications écologiques en France et en Europe, la consommation énergétique dans les foyers et ménages est au cœur des préoccupations. La question de la facture énergétique se pose notamment en ce qui concerne les personnes vivant seules. Sont-elles plus sujettes à de plus grosses dépenses énergétiques ? Qu’en est-il de la colocation comme solution pour minorer le coût énergétique des foyers ?

 

Vivre seul : un mode de vie énergivore ?

 

Vivre seul n’est pas nécessairement synonyme d’une plus grande consommation énergétique. A priori, cela ressemble plutôt au contraire : en effet, vivre seul impliquerait que l’on soit seul à consommer son électricité (télé, internet…), son chauffage (radiateur, chauffe-eau) etc. Seulement voilà : le coût énergétique généré par l’usage d’un logement ne dépend pas uniquement du nombre de personnes y habitant. Il y a d’autres facteurs à prendre en compte tels que la taille ou le nombre de pièces du logement, ainsi que les habitudes de vie du consommateur. Ainsi, plus le logement comporte de pièces, plus son niveau d’utilisation d’électricité sera élevé. Il en va de même pour ce qui est du chauffage. Par rapport aux habitudes de vie, le consommateur aura une facture énergétique plus lourde dès lors par exemple qu’il se préoccupe peu d’éteindre les lumières dans les chambres inoccupées, ou qu’il utilise des ampoules à haute consommation (ampoules halogènes…) etc. Dans ce cas de figure, un tel consommateur pourra trouver des avantages à intégrer une colocation.

 

Les avantages de la colocation en termes de coût énergétique

 

La colocation est un mode de vie idoine pour optimiser et rentabiliser sa consommation énergétique. Cela est notamment valable lorsque l’on prend à bail un logement d’au moins 2 ou 3 pièces, voire plus. Le système colocatif offre alors une plus grande aisance dans la consommation d’énergie domestique, tout en permettant des économies significatives d’énergie. En effet, dans le mode colocatif, les besoins énergétiques sont mutualisés puisqu’il n’y a dans le logement qu’un seul système de chauffage et que la demande en électricité n’est pas plus élevée parce qu’il y a plusieurs personnes. D’ailleurs, les coûts de cette facture énergétique seront répartis entre les colocataires, ce qui permet donc de mutualiser également les dépenses. Au final, plus vous louez un logement espacé et comportant un nombre important de pièces, et plus il sera judicieux de recourir au mode colocatif. Il n’y aura par ailleurs pas de gaspillage d’énergie puisque même si certains des colocataires utilisent plus l’eau chaude et consomment plus en général, au final le ratio énergétique du logement est optimisé. En effet, autant que cette énergie soit pleinement utilisée et qu’elle serve, plutôt qu’elle soit dépensée sans proportion avec le nombre de consommateurs dans le logement (trois colocataires utilisant une certaine quantité d’énergie sont préférables à un seul locataire assumant la même facture énergétique que les trois premiers).

 

Gérer ses contrats d’énergie en colocation

 

Le coût énergétique dans un système colocatif peut être grandement optimisé en adoptant des astuces relativement simples. Prévoyez par exemple d’installer un seul réfrigérateur pour l’ensemble des occupants de la maison. Pensez également à installer un seul poste téléviseur dans le salon. Sachez également que la facture énergétique ne sera que peu augmentée par une utilisation en commun de l’eau chaude. Un logement à 3 ou 4 pièces génèrera une facture énergétique qui ne sera pas nécessairement éloignée de celle d’un logement à 1 ou 2 pièces. Le coût énergétique étant plus lié aux habitudes domestiques des colocataires (extinction des lumières, mutualisation des appareils électroniques…) qu’au nombre d’utilisateurs. Enfin, pour simplifier vos contrats de consommation énergétique, autant recourir à un contrat unique auprès de votre fournisseur. Les colocataires seront ainsi cotitulaires du contrat d’électricité ou de gaz naturel.

 

Vous pouvez estimer votre consommation d'énergie ici: http://calculettes.energie-info.fr/calculettes/estimation

Vous souhaitez en savoir plus ?

Questions des étudiants

Questions des personnes âgées

Questions des cadres

Petit dico des termes énergie

L'évolution du marché de l'énergie depuis ces 10 dernières années

Dépense-t-on vraiment ce que l'on consomme ?

Existe-il des offres "tout compris" (eau + gaz + électricité) ?

Comment se passe la gestion de contrat quand on est locataire ?

Quels sont les moyens de paiement possible ?

Planning de souscription : quand s'en occuper

Connaissez-vous vraiment tous les fournisseurs d'énergie ?

Dépenses moyennes en énergie d'une famille de 4 personnes

Vivre seul, ça coûte cher en énergie ?

LIRE